Accueil > Actualités > L'Observatoire savoyard du Changement Climatique dans les Alpes du Nord
L'Observatoire savoyard du Changement Climatique dans les Alpes du Nord

Dans le cadre de la démarche Savoie 2020 a été réalisé le Livre blanc du climat en Savoie. Ce travail (terminé en 2010) constituait une innovation à l’échelle d’un territoire. C’est un état des lieux qui a ainsi été dressé tant en ce qui concerne l’évolution du climat lui-même que ses impacts sur les ressources naturelles et les activités économiques ou les stratégies d’adaptation qui commencent à se faire jour...

Mais ce livre blanc n’était qu’une première étape. Le changement climatique et les conséquences qu’il entraîne constituent désormais un paramètre à intégrer dans les politiques et les projets d’aménagement et de développement territorial. Pour cela les acteurs doivent pouvoir disposer de données fiables, actualisées et des résultats des travaux de recherche et des études conduites sur ces thématiques. C’est l’objet même de cet observatoire que de contribuer à satisfaire cette demande, en réactualisant constamment l'état des lieux effectué dans le Livre Blanc.


Christophe Chaix, géographe-climatologue (Phd-docteur et ingénieur projet), spécialiste du changement climatique en montagne et de prospective territoriale, est responsable de cette mission en tant que chargé d'étude.
Il est par ailleurs impliqué comme
membre du comité scientifique et technique du Pôle Alpin des Risques Naturels, référent territoire du programme GICC DRIAS, membre référent du Pôle Climat d'EducAlpes, membre du comité d'orientation de l'ORECC, et chargé d'enseignement en Master à l'Université de Savoie et de Grenoble. Il est aussi membre des conseils scientifiques du Parc National de la Vanoise et du Parc Régional du Massif des Bauges, et expert associé du CS de la Réserve Naturelle de la Haute Chaîne du Jura. 
christophepointchaixatmdp73pointnet
.479253650


Les productions de l'Observatoire sont mises à disposition sur la page d'accueil de l'Observatoire et au sein des multiples catégories thématiques disponibles. 


=> Rendez-vous sur la page d'actualité de l'Observatoire

 
Comment fonctionne l'Observatoire ?

L’objectif principal de l’Observatoire (activé fin 2010) est d’aider à la réduction de la vulnérabilité des territoires alpins face au changement climatique, en leur permettant notamment d’anticiper ses impacts et de s’y adapter. Cette démarche participe aussi à la sensibilisation sur la nécésitté de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L’Observatoire peut se définir actuellement comme une interface science / société, entre les laboratoires et les universités qui travaillent sur l’enjeu du changement climatique, et la société civile, les collectivités locales, les acteurs des territoires, les entreprises qui doivent intégrer cette dimension dans leurs processus de décision et d’action. Il doit constamment créer le lien entre ces deux pôles, les mettre en contact et faire remonter/redescendre les attentes et les propositions de chacun. Il doit aussi participer à la compréhension de la problématique climatique au niveau local par la diffusion des connaissances et un travail d’expertise.


L'observatoire développe aussi son savoir-faire et son expertise autour de la chaîne observation / projection / impacts / vulnérabilité / adaptation / résilience.

 Pour mener à bien cette mission, une série d’actions prioritaires est mise en place :

- Constituer un réseau de collecte de données pertinentes et scientifiquement validées afin de dégager des indicateurs sur l’évolution du climat et ses impacts au niveau local (paramètres climatiques, ressource en eau, biodiversité, tourisme et agriculture, etc.), de les suivre dans le temps, et de communiquer autour (notes...).

- Vulgariser
les rapports scientifiques et d’experts autour du changement climatique (veille), avec la préoccupation de les rendre assimilables par le plus grand nombre, notamment par les acteurs de la montagne.

- Analyser et diffuser les données et les connaissances (90 notes publiées sur le site internet, 210000 téléchargements…), communiquer (conférences, interventions, ateliers, réunions)...

- Accompagner les territoires, les collectivités ou les filières professionnelles dans leur démarche climatique : AMO et comités de pilotage / techniques des PCET, SCOT, TEPOS, LEADER, chartes de territoires, ou tout autre projet qui nécessite de l'expertise, comme des analyses climatiques et études d'impacts, diagnostics de vulnérabilité, définition des stratégies d'adaptation et résilience, prospective, etc... Formation-action auprès des élus, collectivités, professionnels. Au total 62 missions d'accompagnement ont été effectuées ou sont en cours à ce jour. L'observatoire conseille régulièrement les acteurs du tourisme et de l'agriculture.

- Collaborer avec les scientifiques sur des programmes de recherche (ALPAGES SENTINELLES, AGROECO, CLIMFOUREL, DRIAS, CLIM-RUN, CLIMALP'TOUR...), avec les organismes en charge de développer des stratégies d’adaptation (RAEE, DDT, CGET...), ou encore des bureaux d’étude. Au total 22 missions de collaborations ont été effectuées ou sont en cours à ce jour.
Deux comités de thèse : "Durabilité des domaines skiables face aux mutations socio-économiques et climatiques" ; "Mise en place d'un Observatoire de l'eau en Chartreuse".

- Animer un réseau d’acteurs locaux, afin de cristalliser des actions autour du changement climatique et de maintenir une dynamique territoriale forte, notamment dans la co-construction de l’outil qui se doit d’être à leur service.

- R&D :
l'Observatoire développe actuellement un outil de certification de la conformité des projets (d'aménagement ou de territoire) aux enjeux de l'adaptation au changement climatique et à la résilence des territoires.
Il est par ailleurs chef de file dans le dépot d'une ambitieuse candidature ALCOTRA avec un consortium de 8 partenaires (universités, bureaux d'étude, collectivités) et 8 partenaires associés pour répondre à la question de l'introduction de l'adaptation au changement climatique dans la planification territoriale.


Collectivités, territoires, entreprises, professionels, particuliers, n'hésitez pas à nous contacter ! Nous vous aiderons à répondre à toutes les questions que pose le changement climatique afin de trouver ensemble les solutions les plus pertinentes dans vos processus de décisions.


L'observatoire peut aussi effectuer des interventions tout public
sur le thème du changement climatique en montagne : conférences, table-ronde, formations, animation de groupe de travail,  cours en lycée (53 effectuées à ce jour). Voir notamment la colonne News de la page d'accueil. Exemple : les journées-formations d'Educ'alpes
L'observatoire a coordonné et animé la session changement climatique des Etats Généraux de l'Eau en montagne en octobre 2014 à Megève, ou encore la session Climat des 1ères Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durable en montagne à Chambéry en 2012. 
L'Observatoire est par ailleurs régulièrement sollicité par les médias pour présenter le sujet des impacts du changement climatique en montagne et les moyens de s'adapter. Articles de presse du Figaro, du Parisien, Les Echos, du Dauphiné Libéré, Le courrier des Maires, Alternatives Econiomiques ; interviews télévisé France 3, France 5, TV8MB ; interview radio France-Info, France-Bleu, RCF, RTBF, Le Mouv... (41 demandes en tout).



L'Observatoire dispose d’un comité de pilotage présidé par un directeur de recherche du CNRS, et constitué de représentants des laboratoires de recherche (EDYTEM, LTHE, ISTERRE  du CNRS), de Météo-France (direction Grenoble), de collectivités territoriales (Départements Alpes du nord) et de structure de l’Etat (DDT). Il a pour mission de suivre les travaux de l’Observatoire pour s’assurer de la qualité technique et scientifique de ses productions et leur capacité à répondre aux attentes des utilisateurs. Il valide aussi les orientations stratégiques de l’Observatoire et propose des axes annuels de travail.



Dernière mise à jour : juillet 2016